The Pelle Foundation

Avatar

Contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration du niveau de vie des générations actuelles et futures par le biais de l’aide financière permettant aux enfants de parents Camerounais démunis d’avoir accès à un enseignement durable

Ce qu’il faut savoir sur la Fondation

La philosophie de la Fondation

Une personne pauvre mais instruite est mieux préparée à combattre la faim et les maladies tout en protégeant son habitat et son environnement sur cette planète mondialisée où tout va très vite.

La mission de la Fondation

La mission de la Fondation est de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration du niveau de vie des générations actuelles et futures au Cameroun par le biais de l’aide financière et d’autres formes d’assistance permettant aux enfants de parents démunis d’avoir accès à un enseignement durable. La Fondation œuvre également pour l’amélioration des infrastructures éducatives au Cameroun.

Objectifs

La Fondation Pelle est une ONG laïque, apolitique et à but non lucratif dont le principal objectif est de contribuer à la réduction du nombre d’enfants qui arrêtent prématurément les études à cause de la pauvreté, notamment chez les filles et les garçons issus de familles pauvres. Elle fait preuve d’imagination pour mobiliser des ressources financières destinées à offrir un enseignement de qualité aux enfants de parents démunis, afin d’augmenter les taux de réussite scolaire au Cameroun.

Nos Partenaires

Besoins et problèmes examinés

L’analphabétisme et le bas niveau d’instruction font partie des principaux obstacles au développement de l’Afrique en général, et du Cameroun en particulier. Ces fléaux sévissent particulièrement dans les familles démunies. C’est en garantissant l’éducation des populations en nombre suffisant que les besoins des pauvres peuvent être satisfaits. L’éducation et la connaissance pour tous figurent en bonne place parmi les facteurs de développement en Afrique (Voir la section « Contexte »).

Méthodologie, plan d’activités et obstacles potentiels

Les bénéficiaires sont sélectionnés par l’équipe Caritas  présente au Cameroun. L’aide est attribuée une fois par an et jusqu’à quatre ans ou jusqu’à l’obtention du diplôme. Les performances académiques constituent un  critère important pour le renouvellement de l’aide. Pour permettre au plus grand nombre d’en bénéficier, l’aide n’est plus accordée après plus d’un échec scolaire. La Fondation espère recevoir une assistance plus importante pour pouvoir aider 50 étudiants par an, car le principal obstacle auquel elle est confrontée est le manque de fonds. Grâce à ses contacts et réseaux, la Fondation aide les étudiants diplômés à trouver des cycles de formation en vue de l’obtention du Ph.D. et essaie de récupérer le matériel didactique excédentaire non utilisé dans les universités des pays développés pour le mettre à la disposition des établissements scolaires au Cameroun.

Les bénéficiaires

L’assistance financière est surtout destinée aux filles et aux garçons issus de familles démunies, tout particulièrement à ceux qui ont perdu un ou leurs deux parents. Les autres bénéficiaires sont les étudiants que la Fondation aide à  trouver  des filières académiques de troisième cycle. En outre, les établissements de formation reçoivent une assistance dans le domaine du renforcement des capacités éducatives.

Durée du projet et points de repère

  • Première phase: chaque année jusqu’en 2004, au moins dix étudiants bénéficiaires dans les universités de Yaoundé.
  • Deuxième phase: à partir de 2005, l’aide s’étendra aux autres universités.
  • Troisième phase: à partir de 2008, l’aide s’étendra aux établissements secondaires du Cameroun et elle sera destinée à une moyenne de 50 bénéficiaires par an.
  • Réseautage: simultanément, un réseau d’informations visant à informer les étudiants sur les filières universitaires du troisième cycle sera amélioré par le biais de bases de données accessibles.
  • Renforcement des capacités éducatives: afin d’améliorer les infrastructures éducatives, des contacts sont établis avec des collègues des pays développés pour obtenir leur contribution et leur assistance.

Résultats attendus

Le premier et le second cycle d’études universitaires des bénéficiaires de l’aide doivent être couronnés  par l’obtention d’une licence, d’un master’s degree ou d’un diplôme équivalent. Quant aux collégiens et lycéens bénéficiaires de l’aide, ils doivent obtenir leur diplôme de fin d’études secondaires. 5 étudiants ont obtenu leurs diplômes en 2002: 4 licences et un master’s degree. À la fin de 2003, sept étudiants avaient obtenu leurs diplômes: 2 licences et 5 master’s degrees.

Plan de diffusion des résultats du projet, suivi envisagé et genèse de la Fondation

La Fondation s’est mise en contact avec des ONG (exemple: GREDA, Yaoundé, tél: 237 220 48 32) oeuvrant pour la promotion des activités post-universitaires. Des rencontres supplémentaires seront organisées parallèlement à la principale activité. En légalisant la Fondation Pelle le 15 octobre 2001 sous le numéro d’agrément suivant, 00681/RDA/JO6 /BAPP, le gouvernement camerounais a reconnu le potentiel et l’importance de sa  mission. Toutefois, la disponibilité des fonds sera une condition essentielle pour l’accomplissement de cette mission.

Budgets récents et informations sur la faisabilité du projet d’octroi de bourses

Le budget était de 100 $ au cours de l’exercice 2000-2001 et est passé à 500 $ au cours de l’exercice 2001-2002. Deux étudiants ont reçu l’aide en 2000-2001, tandis que sept ont pu en bénéficier en 2001-2002. En 2002-2003, la Fondation a recueilli des fonds d’un montant de 2250 $ et a accordé de l’aide à 18 jeunes, dont deux fréquentaient des lycées. Il était prévu que 12 étudiants reçoivent de l’aide en 2002-2003. Pour ce qui est du renforcement des capacités, deux pipettes Gilson de 423 $ ont été remises à l’Université des montagnes. En ce qui concerne le réseautage, la Fondation a pu trouver un cycle de formation en vue de l’obtention du Ph.D. et un étudiant est actuellement inscrit à l’ICIPE, à Nairobi, où il est boursier complet. Le tableau ci-dessous résume le bilan des activités de la fondation.

Année Académique

Nombre de bénéficiaires

2000 – 2001

2

2001 – 2002

7

2002 – 2003

17

2003 – 2004

12

2004 – 2005

22

2005 – 2006

31

2006 – 2007

26

2007 – 2008

34

2008 – 2009

38

2009 – 2010

44

2010 – 2011

51

2011 – 2012

51

2012 – 2013

53

Total de bourses allouées à ce jour

388

Budget souhaité sur une période de trois ans

La Fondation recherche des financements pour aider 50 étudiants par an. Nous souhaitons recueillir suffisamment de fonds pour porter notre aide à 500 $ par étudiant et par an. Le montant du financement souhaité sur une période de trois ans est de 75000 $.